People

Portrait d’un Rbati aux États-Unis

Par:  

RAP Dans le monde du rap américain, il y a Karim Kharbouch, rebaptisé French Montana, en hommage au film culte Scarface. Un exilé américain qui a vu le jour à Rabat le 9 novembre 1984, d’une mère marocaine et d’un père somalien.

C’est à l’âge de douze ans, que ses parents décident de s’installer aux États-Unis, et plus précisément à New-York, dans le Bronx. Le jeune Karim passe des rues de la capitale marocaine au quartier réputé d’Amérique, qui a vu s’envoler des étoiles comme KRS-ONE et Mary J. Blige.

Élevé à Notorious Big, Snoop Dogg et Tupac, la musique rap lui colle à la peau depuis toujours, et sa nouvelle vie chez l’oncle Sam est l’endroit rêver pour percer. Car réussir, Montana n’en démord pas. Pour se faire connaître, il a l’idée de sortir en DVD une série de documentaires appelés “Cocaïne City”, ponctués d’interviews d’artistes connus. Bonne pioche ! Les fans se les arrachent, la série dure huit ans avec quatorze épisodes et près d’un million d’exemplaires vendus dans le monde.

En 2002, sa maison de production “Cocaïne City DVD” voit le jour. Et comme pour installer la légende, il est victime en 2003 d’une fusillade, à la sortie d’un studio d’enregistrement. Touché à la tête, Montana s’en sort indemne.

S’en suivent sept années pour se faire connaître, grâce à l’artiste Akon qui le fait signer dans son label, Konvict Muzik Records. Mais French Montana voit grand … il signe en 2011 avec Puff Diddy, ce qui le propulse littéralement en haut de l’affiche américaine, avec son gros succès Shot Caller, sorti en début d’année 2012. Un morceau pourtant freestyle, repris par des Djs. Succès immédiat sur la piste, qui a naturellement amené le titre à passer sur les radios underground.

Un artiste qui ne veut endosser aucune étiquette, aucun message, juste faire ce qu’il aime, de la musique. Ses propres albums mais aussi ce qu’il fait depuis des années, des mixtapes, entre impro et collaborations savamment choisies, des reprises, des inédits, qui ont fait connaître French Montana, sa rage et son talent.

On attend maintenant la sortie en juillet prochain aux Etats-Unis, de son album signé par le rappeur Rick Ross. Que du lourd !

Texte : Stéphanie Jacob

Photo : DR

______________________________

A LIRE ÉGALEMENT

Théâtro Marrakech - Akhim : "J'ai été élu deux fois technicien modèle de l'année"

DJ Zak : "Mon plus grand rêve était de mixer au Théâtro"

Street Art et Graffiti à Marrakech

Programmation 2012 du Festival Mawazine de Rabat